2021

Cette année l’OAPHB est en mesure d’accueillir un étudiant en stage venant mettre en place la première étape d’un géoréférentiel géohistorique thématique cadré sur le quartier thermal de Bagnères-de-Bigorre. Une étape qui contribue à intégrer le territoire étudié dans l’espace de la recherche européenne sur les eaux naturelles, les soins qu’elles peuvent apporter aux humains comme aux paysages qu’ils organisent.

Dans ce sens, la coopération scientifique établie avec le Consortium Huma-Num Paris Time Machine, en fournissant les éditions documentaires et les outils compatibles à l’interdisciplinarité, les données relatives à l’histoire de la station vont être plus largement accessibles à la communauté scientifique, notamment au degré d’une interface transpyrénéenne, via la plateforme Open Data – Fabrique numérique du Passé.

Poursuivant notre politique de restitution de nos travaux aux publics, nous prévoyons la publication du Cahier n°3 Archéologie en Haute-Bigorre portant sur les travaux du PCR des années 2019 et 2020, sera présenté au Salon du livre pyrénéen début octobre.

Complétant ces travaux, une campagne de saisies numériques fines vient cibler plusieurs sites balnéaires en ville qui ont le double intérêt d’être autant des témoignages du patrimoine historique du thermalisme antérieur au XIXe siècle que de permettre une observation topographique et hydrogéologique de la ressources thermo-minérale en centre-ville.

L’année 2021 se conclura par une réunion de l’équipe scientifique sur site dressant le bilan et les perspectives ouvertes par ses travaux. Ce colloque portant les différents dispositifs du bain curatif d’avant 1830 sera associé à une présentation aux élus des perspectives qu’entre-ouvre cette connaissance actualisée des structures hydrauliques de la station thermale.

L’ensemble de ces actions sont conditionnées par les aides que nous recevons depuis 2016 autant des habitants que des organismes financeurs. Les demandes sont en cours.

Par ailleurs, compte-tenu de la pandémie, nos activités de réunion et colloque ne débutent qu’à partir d’octobre. Ainsi, ce programme prévisionnel 2021 du PCR s’organise comme suit :

• Stage 2021 – SIG HAUTE-BIGORRE : création d’un référentiel géohistorique sur le quartier thermal, d’avril à juillet ;
• Publication du CAHIER N°3 ARCHEOLOGIE EN HAUTE-BIGORRE, début octobre ;
• CAMPAGNE DE SAISIES 3D du site de la Roche du Dauphin et des bains privés de la rue des Thermes, 2ème quinzaine d’octobre ;
• Atelier N°3 DES EAUX NATURELLES DE BAGNERES-DE-BIGORRE, fin octobre ;
– Bilan et perspectives du PCR HYDRAULIQUE & THERMALISMES EN OCCITANIE ;
– Présentation aux organismes financeurs des avancées du PCR 2018 / 2021.